Dons de chaussures de trail

En préparant ce voyage on s’est dit que quitte à descendre au Maroc, autant ne pas descendre le coffre vide. Laurent étant un amateur de trail et grand collectionneur de chaussures (au grand désespoir de Camille), nous nous sommes dit que toutes ces chaussures inutilisées feraient le bonheur de sportifs marocains.

Nous avons donc contacté Rachid el-Morabity, grand traileur marocain, septuple vainqueur du Marathon des Sables entre autres, qui nous a orienté vers une association qu’il parraine, Horizon Association à Zagora, qui oeuvre dans de nombreux domaines (santé, éducation, social et sport) et qui sera à même d’utiliser ce matériel.

Rachid el-Morabity dans ses oeuvres à l’Ultra Trail mirage El Djerid Tunisie

Donc si toi, traileuse, traileur, ou compagne.gnon de ce genre d’énergumène, tu ne sais pas quoi faire de toutes ces pompes de trail ou de course à pied inutilisées et qui peuvent faire encore quelques bornes, fais les nous parvenir, on se chargera de les nettoyer et de les envoyer au maroc!

P.S : on prend aussi les shorts, t shirt, sac à dos… on est pas difficile.

Une seule condition : le matériel doit être en bon état et doit pouvoir être utilisé (pas de chaussures épaves, de t shirts déchirés etc…)

MERCI D’AVANCE!

Le mot de Saïd Azagar, membre de Horizon Association :

« Merci pour votre réponse, mes amis à l’association et moi vous remercions infiniment pour vos efforts, c’est vraiment sympa d’avoir pensé à nous et à notre région, nous serons ravis de vous accueillir un jour ou recevoir vos colis. Ça fera plaisir aux jeunes athlètes de la région.On a qu’à espérer que notre planète retrouvera sa santé. »

Un merci particulier à Gilles du magasin Running, Trail et Cie à Perpignan qui a accepté de participer à cette collecte. Shop référent en matière de course à pied et de trail, Gilles et son équipe s’occuperont de récupérer vos anciennes chaussures, quand vous irez chercher les nouvelles!

Bivouac au Bout du Monde… à côté de la maison

Un endroit où on aime bien aller, seuls ou avec les copains, pas très loin de chez nous. Un petit coin de paradis où notre présence est encore tolérée. Le temps d’une soirée ou d’un week end, l’impression de partir au bout du monde. Probablement un des plus beaux de lever de soleil du coin.

Tour de Bretagne

Août 2016, tour de Bretagne, en Patrol et tente de toit. Pays incroyable, où on se nourrit de galettes, de bières et d’embruns. Les Bretons on vous aime beaucoup. Votre pays est bien beau et vous en prenez grand soin. Petit clin d’oeil à ces surfers de la Baie des Trépassés qui ont accueilli un sudiste en lui offrant quelques bonnes vagues… ça n’arriverait pas dans les Landes 😉

Coin Aménagement

C’est ici qu’on parle de notre aménagement! De ce côté le véhicule était « stock ».

Nuit au col Mitja, Catalogne, France

Autonomie électrique :

Nous avons deux batteries, une moteur, l’autre accessoire. Un coupleur séparateur Cyrix vient charger la batterie accessoire en roulant et isole la batterie moteur pour ne pas se retrouver en rade. La batterie accessoire de 90AH nous fourni l’énergie suffisante pour alimenter notre frigo, la pompe à eau et les lumières (LED) lors du bivouac. Nous avons à notre disposition un convertisseur 12/220 150w, pour recharger ordinateur ou appareil photo. Nous avons aussi rajouté des prises USB sur le circuit auxiliaire.

A prévoir : un panneau solaire de 150w avec régulateur MPPT.

Cuisine :

Plutôt simple, nous disposons d’un frigo de 52 litres, d’un réchaud camping gaz avec cartouches CP 250 et de toute la vaisselle nécessaire pour cuisiner. Nous avons choisi de la vaisselle en fibre de bambou pour éviter les bruits de vaisselle et la casse.

A prévoir : changement de réchaud?

Eau :

Nous disposons de deux jerrycans de 20 litres, plus des bouteilles d’eau pour la consommation hors cuisine. Nous avons mis en place une pompe Fiamma Aqua 8 auto amorçante. Une douchette nous permet de nous laver à l’extérieur (dans une tente de douche si besoin).

Couchage :

Le toit relevable nous offre un confortable lit (sur sommier à latte) de 130x190cm, matelas Bultex 10cm épaisseur. Nous avons aussi la possibilité de dormir en bas, toit fermé. Le couchage est de 100x190cm toujours en matelas Bultex 10cm. Nous utilisons notre meuble en L et le frigo.

Rangement :

A l’intérieur une armoire, deux coffres. Sur le toit, un coffre de toit. O-R-G-A-N-I-S-A-T-I-O-N. Nous avons tout fabriqué nous même, en fonction de nos besoins et de la place disponible. Tout est question de compromis, mais cet aménagement nous convient plutôt bien!

A prévoir : un coffre dans l’aile arrière gauche.

Chauffage :

Nous avons mis en place un chauffage type Webasto de 5kw. Il fonctionne sur notre réservoir de gasoil et consomme peu, entre 100 et 300ml de gasoil à l’heure. Nous ne le laissons pas toute la nuit, seulement en soirée et le matin. Nous avons aussi installé un détecteur de CO pour éviter toute mauvaise surprise.

Coin Mécanique

C’est ici qu’on va décortiquer la « Légende ». Notre véhicule est un Defender 110 SW TD5 de 2004. Pour quoi a t’on choisi ce véhicule? Après avoir baroudé en Nissan Pathfinder et Patrol notre choix c’est porté sur le Land Rover Defender. Mondialement reconnu et utilisé partout dans le monde, il est aussi idéal pour être aménager pour le voyage. On ne refera pas le duel Toyota/Land Rover ici, chacun a ses avantages et inconvénients. Notre Def est assez récent, on a même la clim et le régulateur de vitesse (luxe). Voici son équipement en détail et les petites choses qui ont déjà été faites par les anciens propriétaires ou nous mêmes.

Perdus dans le centre de la France, France

Côté moteur : 

Tout est d’origine mais une reprogrammation moteur a été faite à 150cv. Raisonnable, cette manipulation ne nécessite pas de changer le turbo ou l’intercooler. Cependant vu son âge on a remis un collecteur d’échappement neuf avec des goujons renforcés (ça casse et c’est chiant). Un snorkel permet au moteur de respirer un air plus frais et on a passé toutes les durites d’air en silicone.

Notre avis : pour nous cette puissance est bien suffisante. Ce n’est pas un foudre de guerre, c’est pas ce qu’on lui demande, mais le compromis agrément/fiabilité est plutôt bien respecté.

Coté liaison au sol :

Amortisseurs gros volume Britpart (anciens propriétaires). Tirants de ponts avants et arrières coudés renforcés, silent bloc poly. Pneus Cooper STT Pro 235/85 R16 sur jantes acier à déport Modular.

Freinage renforcé par disques ventilés rainurés percés.

A prévoir : les ressorts en + 5cm sont un peu fatigués on les changera avant le départ.

Notre avis : le budget pêche un peu, des Koni Raid serait sûrement mieux mais ils font plutôt bien le job. Les ressorts HD arrières sont un peu too much on est plutôt léger. Les tirants renforcés servent surtout à récupérer l’angle de la réhausse. Concernant les STT Pro, c’est vraiment du costaud. Profil agressif, renfort latéraux, ils résistent super bien sur les pistes caillouteuses et sont excellents dans la boue. Un peu bruyant sur la route par contre. Après avoir essayé Toyo ou Bf Goodrich, Cooper à pour nous le meilleur rapport qualité prix. Vu le ratio piste/route qu’on va avoir pendant ce voyage, nous serons monté en ST Maxx toujours en 235/85 R16 pour gagner en confort routier, tout en gardant un excellent pneu off road.

Côté transmission : 

Boîtes vitesse et transfert origine. Demi arbres et mains meneuses origine. Arbres de transmissions origine. Blocage central origine.

A prévoir : pour l’instant rien.

Notre avis : rester en origine est un choix. On est pas de gros adeptes du franchissement extrême, on se balade avec notre maison sur le dos donc on a pas envie de la coucher ou de la mettre sur le toit. Peut être un jour nous passerons en demi arbres et mains meneuses renforcées mais pour l’instant pas d’intérêt pour nous.

Côté carrosserie : 

Toit relevable FAAQ aventure, pare choc avant Terrafirma, treuil Comme Up, porte roue de secours Front Runner. 

A prévoir : un peu de grattage et de peinture sur le pare choc et le treuil pour les remettre nikel.

Notre avis : on espère ne jamais avoir à se servir du treuil!

Côté autonomie : 

Réservoir d’origine de 70L et deux réservoirs latéraux LRA de 45 litres chacun soit une autonomie en gasoil de 160 litres. Des pompes de transfert vident les réservoirs auxiliaires dans le réservoir principal.

Notre avis : vraiment utile? On trouve des stations partout. Mais on pourra profiter des pays moins chers en gasoil pour se remplir ras la gueule. 

Normalement on a rien oublié, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions!

Traversée des Pyrénées

A peine avoir récupéré notre Defender, nous nous sommes lancés dans un premier gros test. La traversée des Pyrénées par le Nord (la France) jusqu’au Pays Basque pour retrouver la famille. Le retour se fera par le Sud (l’Espagne). Environ 2000km en 10 jours. Au programme, la traversée des 7 provinces du Pays Basque, l’Aragon et la Catalogne Sud.

L’aménagement sera sommaire, le toit relevable n’est pas encore monté. On aura donc un lit à l’intérieur du Def, le frigo et… c’est tout.

Premier test = premières péripéties, comme cette durite de retour de gasoil qui se dévissera sur l’autoroute déversant joyeusement 40 litres de gasoil sur la chaussée et l’aire d’autoroute des Comminges.

Merci à Benjamin de chez Catalan’d 66 pour le diagnostic téléphonique et les conseils, ainsi qu’au routiers qui nous ont prêté la fameuse clé plate de 14. Premier investissement : une caisse à outil. Première décision : on ne prendra plus l’autoroute durant ce voyage.

De Perpignan à Tardets, de Guethary à Mundaka, de Bilbao à Tudela, en passant par Yesa, Alquezar… plages, désert, montagne, canyon… tout y passera. Splendide.

C’est qui ?

Camille, 30 ans, jeune Docteur. Voyageuse intarissable (son passeport est plein), passionnée par tout (de la plongée à la poterie), calme, réfléchie, méticuleuse.

Laurent, 32 ans, Infirmier Anesthésiste. Curieux, un peu sauvage (pourrait vivre dehors), n’a aucune patience lorsqu’il bricole.

Nous partageons nos passions, la montagne, la mer. Ski de randonnée, montagne, voile, paddle, randonnée, escalade… c’est aussi le but de nos voyages. Découvrir les sentiers, criques, forêts, sommets… de tous les endroits que nous traversons. Mais aussi les Cultures, la cuisine, la vie, la vraie.

Pour échanger avec nous, rendez vous sur la page Contact!

Pour aller loin, prépare ta monture

Et ménagez la aussi. Mais avant choisissez la et choisissez la bien, parce que votre monture, elle va devoir vous supporter. Et vous aussi vous allez devoir la supporter. Parce que c’est capricieux, caractériel, imprévisible. Donc prenez un Land Rover. Un Defender c’est bien, c’est carré, c’est facile à aménager et puis c’est éprouvé. Et puis c’est beau aussi. Donc prenez celui la, un TD5 de 2004, celui la il a déjà roulé, il a déjà vu du pays et il a déjà deux trois bricoles de faites.

Une personne joyeuse ce cache dans cette photo, Bardenas Reales de Navara, Navara, Euskal Herria

Celui la il a déjà deux réservoirs auxiliaires de gasoil LRA avec pompes de transfert, un snorkel, des suspensions renforcées, un parechoc Terrafirma avec un treuil Come Up, un porte roue Front Runner, une reprogrammation à 150 cv et les anciens propriétaires ont laissé avec pleins de cadeaux (sangle, poulie, meubles…), merci les amis!

L’avantage du Defender c’est que pleiiiiiins de voyageurs ont baroudé avec. Et donc ils ont tous eu pleins d’idées pour le transformer en appartement roulant. Et parmi eux, il y a la famille Quatrevieux. Eux ils ont beaucoup voyagé. Souvent loin. Fabrice a donc crée FAAQ. FAAQ fabrique des toits relevables pour Defender, en kit. Oui en kit. A monter soi même. A la maison. C’est pratique ça tient dans deux cartons.

Oui ceci est un toit relevable de Defender sur une Jeep, La Cadière d’Azur, France

Pour en savoir plus, FAAQ https://www.faaq.fr

Fabrice est ingénieur. Ça se voit, il a écrit un manuel de montage de 70 pages. Toutes les pièces sont numérotées. Toute la visserie, quincaille, rivets, forets, sangles, mastic colle… est fourni. Tout. Ça fait peur.

Le montage commence dans le garage. Quelques soirées, après le boulot, une heure ou deux. Et puis le garage devient trop petit. Donc Benjamin, propriétaire de Catalan’d 66 à Pia, vous accueille dans son antre. Catalan’d c’est un garage qui soigne les Land Rover. Il préfère les vieux, ceux qui ont une âme. Il les connait par coeur. Son garage c’est aussi un lieu de rencontre de baroudeurs, en Land Rover mais pas que. Du coup les copains viennent filer un coup de main. On perce, on visse, on colle…

Et voilà, un beau duplex de 3m2. Pour partir longtemps c’est mieux. Reste plus qu’à concevoir des meubles pour ranger tout le bordel que vous allez vous trimballer. L’objectif c’est de partir à deux. Mais on sait jamais, peut être qu’on sera trois parfois. Donc on garde un siège derrière, au cas où, si il y a un invité. Il pourra même dormir, ou alors vous pourrez dormir en bas, si vous ne pouvez pas ouvrir le toit (mauvais temps ou en ville). Les meubles vous pouvez les fabriquer vous mêmes : des tasseaux, du CP extérieur, quelques cornières en alu, une scie sauteuse à trente balles… et beaucoup de temps! C’est pas toujours très droit mais ça fonctionne!

Donc au final dans votre maison vous trouverez :

– un coin cuisine : frigo 52L, une popote, de la vaisselle, un réchaud à cartouche CP 250.

– un coin salon : meubles en « L », transformables en lit de 100x190cm, rangements multiples.

– un coin chambre : sommier à lattes de 130x190cm et matelas Bultex 30cm.

– une réserve d’eau : deux jerrycans de 20 litres, pompe Fiamma et douchette, intérieure ou extérieure.

Pour faire fonctionner tout ça, on rajoute une batterie auxiliaire, un coupleur séparateur Ciryx, une boîte de fusibles. Quelques LED pour éclairer, quelques prises USB, un convertisseur 12/220 150w. C’est presque prêt.

Le dernier point avant de partir dans le Grand Nord : un chauffage. Type Webasto, de 5Kw. Et voila 25° dans le 4×4 toute l’année, fini le congélo roulant.

Quelques mois de travail et de réflexions, après quelques années à voyager en 4×4 ou en van. C’est pas parfait, ce ne serait pas nous sinon. Mais ça nous convient. Et c’est déjà pas mal…

Bivouac estival, sous le col Mitja, Catalunya, France
Légende, Omize, Euskal Herria